Hajj, le pèlerinage à La Mecque


Environ 4 millions de musulmans cheminent vers la Mecque chaque année pour accomplir le Hajj.

Définition de Hajj

Le Hajj ou el Hajj est le cinquième pilier de l’Islam. Ce pèlerinage en terre sainte se déroule chaque année entre le 8 et le 13 Dou Al Hajja le dernier mois du calendrier islamique. La pratique du Hajj est apparue à l’an 9 du calendrier musulman appelé aussi l’année de la délégation. Le Hajj est un devoir pour tout musulman ayant les moyens financiers et la santé physique afin de pouvoir effectuer le voyage jusqu’à makkah. Ce pèlerinage doit être accompli au moins une fois dans la vie.

omra-1

Conditions du Hajj :

 

  • Être musulman (e)
  • La pureté (être sain d’esprit)
  • Atteindre l’âge de puberté
  • La capacité (financière et physique)
  • La liberté

Il existe un 6éme condition imposé sur la femme, c’est qu’elle doit être accompagnée soit par son mari ou par une autre personne masculine de ses Mahram, c’est-à-dire une personne avec qui règne une intimité qui fait que le mariage entre eux devienne illicite (frère, fils, oncle, grand-père…).

Une fois ces conditions sont accomplies, le musulman (le hajj ou la Hajja) doit choisir un parmi les 3 types de Hajj :

  • Tamattoua (allégement)
  • Al Qirân (bidirectionnel)
  • Al Ifrâd  (unidirectionnel)

 

Les piliers de pèlerinage :

 

Al Ihram (la sacralisation) :

Le pèlerinage ne peut s’accomplir qu’en un temps bien défini et une localité précise. C’est pourquoi la sacralisation temporelle et spatiale est l’une des conditions de la validité du pèlerinage.

La sacralisation s’effectue à partir du Miqât (une halte de rassemblement). Il existe plusieurs lieux bien définis en fonction de la provenance du pèlerin.

  • Al Joufha : c’est le Miqât pour les pèlerins venus de l’Égypte, de la Turquie, de la Syrie, du Maghreb ainsi tout personne venue du nord ou nord-ouest de la Mecque. Cet endroit se nomme actuellement Rabigh.
  • Yalamlam : ce Miqât est destiné pour les pèlerins qui viennent du Yémen et l’Inde.
  • Dhou al Houlayfa : cette halte est réservée aux pèlerins venus de la Medina, nommée aujourd’hui Abar Ali.
  • Qarn al Manazil : un Miqât réservé aux pèlerins en provenance de Nejd, ainsi que pour ceux qui viennent de l’est.

Avant même la sacralité, le pèlerin devra :

  • Se purifier
  • Retirer les vêtements habituels et porter 2 étoffes pour les hommes, quant à la femme elle garde sa tenue vestimentaire habituelle.
  • Accomplir deux Rak’at

Durant l’état de l’Ihram, le pèlerin doit faire la talbya (appel d’imploration de Dieu).

Attawaf:

Attawaf c’est le faite de circuler autour de la Kaaba, il s’agit de 7 tours en commençant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

Il existe 3 sortes d’Attawaf :

  • Twafa el qodom (acte de salutation)
  • Twaf Al ifada (piliers de pèlerinage)
  • Twafa el wadaa (d’adieu)

Al Sa’y :

C’est la procession entre le mont de Safa et de Marwa, celle-ci est l’un des piliers du pèlerinage.

Ce parcours devra être effectué après le Twaf al Ifada. Il est recommandé, durant ce parcours, de réciter le Coran, de glorifier Dieu et d’implorer son pardon

Woqof Arafat :

La station à Arafat est la pierre angulaire du Hajj, il est le pilier le plus important. Selon le prophète Mohamed sur lui la paix et le salut « le pèlerinage, c’est la station à Arafat »

Le jour d’Arafat est le 9éme jour du mois Dou el Hijja, celui qui procède le jour Aid al adha (le jour de sacrifice). Il symbolise le jour du jugement dernier.

Sur le mont d’Arafat le pèlerin accompli la prière par regroupement et allongement par faire la prière du Dohr et il Asr à l’heure du Dohr et il restera jusqu’au coucher du soleil. Par la suite le pèlerin se dirige vers Mozdalifa où il accomplit la prière du Maghreb et il Icha et passera la nuit là-bas.

Au matin (le jour d’Aid el Idha), après la prière du Fajr (l’aube), il se dirige vers Mina en rassemblant des petits cailloux pour effectuer ramy el jamarat ( jet de 7 cailloux). Ceci se fait en disant chaque fois au nom de Dieu, Dieu est grand (bism illah Allahou akbar).

Au jour de la fête de sacrifice, le pèlerin doit accomplir les rites suivants :

  • Jeter les sept cailloux
  • Immolation de la bête
  • Couper les cheveux se raser la tête
  • Accomplir le Twafa (sanctuaire)

De retour à la Mecque, le pèlerin accompli le Twaf al wadda (d’adieu) après il quitte la Mecque vers son pays.

slider66